Sous le prétexte du nationalisme québécois et de son protectionnisme, le rap bilingue et franglais est largement ignoré par son média principal. Ce travail sert à réintroduire, à rappeler et à honorer l'histoire oubliée des Noirs au Québec sur la toile de fond du hip-hop et de ses cultures, souvent appropriés par les Québécois blancs qui profitent de leurs privilèges, et à examiner minutieusement ses récits d'exclusion à prédominance blanche. Tissant des séquences d'archives et des vidéoclips couvrant quatre décennies dans un montage gonflé et émotionnel avec des moments sociopolitiques controversés, des incidents de brutalité policière aux angles morts culturels et au déni du racisme systématique dans la politique québécoise. Ce film d'installation à deux canaux suscite des récits superposés juxtaposant l'interprétation poétique, l'aliénation et la mémoire historique de la fierté, de la solidarité et de la résistance collective.
Under the pretense of Quebec nationalism and its protectionism, bilingual, franglais rap is largely ignored by its mainstream medium. This work serves to reintroduce, remind, and honor the forgotten Black history in Quebec over the backdrop of Hip Hop and its cultures, often appropriated by White Quebecois and profited by their privileges, and scrutinize its predominantly white exclusionist narratives. Weaving together archival footage and music videos spanning four decades in a swelling, emotional montage with controversial socio-political moments, from incidents of police brutality to cultural blind spots and denialism of systematic racism in Quebec politics. This two-channel installatiion film stirs layered narratives juxtaposing poetic interpretation, alienation, and historical memory of pride, solidarity, and collective resistance.

You may also like

Back to Top